7 avr. 2013

Space Sheriff Gavan: The Movie - Critique flash

Comme vous pouvez le voir, je me remets tout doucement au Tokusatsu, ayant été particulièrement déçu par les productions mainstream de ces dernières années, je choisis donc avec précaution mes visionnages. C'est donc tout naturellement et sans trop de risques que mon attention s'est portée sur le film commémoratif des 30 ans de la première diffusion de Uchû Keiji Gavan, plus connu sous nos latitudes sous le nom d'X-Or. Metal Hero classieux + film unique de 82 minutes + fan-service nostalgique + effets spéciaux de 2013 = qu'est-ce qui pourrait aller mal ? Et bien, beaucoup de choses.

Réalisateur : Osamu Kaneda
Durée : 82 minutes
Sortie en salle : 20 Octobre 2012
Sortie en Blu-ray / DVD : 21 Février 2013
http://www.gavan.jp/ 

Osamu Kaneda (金田 治) est un vétéran du Tokusatsu chez la Tôei. Il a commencé comme suit actor de Kamen Rider, Kikaider, ou Nagareboshi de San-Ku-Kai. Puis il a dirigé les scènes de combats de Akumaizer 3, Spider-man, Battle Fever J, Gavan, Spielvan, Kamen Rider Black, Jetman et j'en passe ! Il passe derrière la caméra en réalisant des épisodes de Janperson, B-Fighter, Kamen Rider Kuuga, Kamen Rider Agito, Kamen Rider OOO, et les films de Kamen Rider Den-O, Kiva, Decade, OOO. Il réalisera en 2013 le film Kamen Rider x Super Sentai x Uchû Keiji : Super Hero Taisen Z. Autant dire qu'il a beaucoup contribué au Tokusatsu grand public, pour ne pas dire qu'il n'a connu que ça.

Et c'est peut-être là le problème : en lieu et place d'un film complet solide, présentant l'univers des Space Sheriffs de façon posée, en nous proposant une intrigue prenante, liée aux précédentes séries, le réalisateur reste dans les clichés du Tokusatsu, et se précipite maladroitement pour nous proposer une série TV qui tiendrait en 82 minutes ! Forcément cela se ressent clairement au niveau du scénario : tout est là, mais rien n'est approfondi. Une intrigue peu claire est posée mais est expliquée en 3 lignes (à quoi sert le vortex ? comment sont recrutés les Space Sheriffs et les généraux Makû ? Qu'est-ce que l'espace Makû ? Quel est le travail des héros ? Aller dans l'espace, mais pourquoi faire ?). Peut-être que la Tôei voulait s'adresser d'abord aux enfants avec un scénario compréhensible par tous, mais alors comment expliquer les scènes de meurtres sombres et le sang au début du film, et les notions de vortex spatiaux et équation mathématiques improbables ? Sans parler du faux triangle amoureux cliché, servi par un trio de jeunes acteurs no-name gominés sans crédibilité, vu et revu au Japon; une révélation finale du méchant masqué téléphonée; Sharivan et Shaider insipides et sans dialogue, présents pour quelques minutes de combat à la fin; l'arsenal et les techniques de Gavan sont débités à la minute pour essayer de tout placer dans ce court film; et l'on voit très peu Gavan à l'écran. De plus, où est passé le budget du film ? Certainement pas dans les effets spéciaux 3D insipides et indignes d'un film de 2013, des explosions ci-et-là vues depuis 30 ans, non plus dans les décors fait de papiers mâchés ou de plaines vides, ou dans les acteurs secondaires ou figurants inexistants. Les combats, notamment ceux de la fin, sont encore insensés : prendre des coups d'épée à rallonge sans prendre de dégâts sur l'armure ou sur le corps

Pour essayer de sauver le tableau, on peut noter l'apparition d'un Kenji Ohba en roue libre mais bien présent, un début sombre qui augurait un déroulement prenant, les costumes toujours bien classes, la méchante et ses mimiques, le Sôchaku puis combat des 2 Gavans sur le thème principal, quelques chorégraphies de combats avec et sans costumes bien dynamiques, et une photographie promotionnelle soignée.


En conclusion, ce Gavan souffre du mal des Tokusatsu Tôei de ces dernières années : des mauvais acteurs clichés évoluant sur un intrigue téléphonée simpliste ni pour adulte ni pour enfants, des dialogues sur-employés et surjoués, des effets spéciaux 3D infâmes remplaçants les maquettes des années 80/90. Au lieu d'un film hommage pour marquer cette licence importante et peut-être relancer les Space Sheriffs, la Tôei nous fournit tout ce que les années 2000 ont apportées de pire au Tokusatsu. Tournez-vous plutôt vers la série originale assumée des années 90, au scénario plus posé, et aux cascades et effets spéciaux plus convaincants

Les plus
  • Costumes
  • Quelques chorégraphies dynamiques avec et sans costumes
  • Kenji Ohba
  • Courte apparition de Sharivan et Shaider
  • Décors naturels bien choisis
  • Photographie sympa 

Les moins
  • Scénario complétement survolé
  • Acteurs en bois clichés vus et revus
  • Révélation finale téléphonée
  • Effets 3D insipides et parfois risibles
  • Décors studios vides et amateurs
  • Personnages secondaires inutiles
  • Des figurants ?

Note : 4,5/10


Blu-ray standard et Blu-ray Collector's Pack comprenant 1 Blu-ray du film + 1 DVD Bonus + 1 CD de la chanson du film (premier tirages uniquement)

6 avr. 2013

GARO

Ça fait maintenant quelques temps que je vois sortir des nouveaux produits dérivés GARO, liés à des nouvelles séries ou films de la licence. Pensant que GARO s'était terminé avec la série principale en 2006, j'ai été surpris de voir que plusieurs projets sont déjà sortis ou en chantier. État des lieux

GARO (牙狼, littéralement Loup à Crocs) est un Tokusatsu à tendance sombre et horrifique, créé en 2005 par le prolifique Keita Amemiya, figure reconnue du Tokusatsu japonais grâce à ses contributions uniques en tant que designer ou directeur (Mirai Ninja, Zeiram, Kamen Rider J, Kamen Rider ZO, Jetman,...). La série est diffusée sur TV Tôkyô d'Octobre 2005 à Mars 2006 tard dans la nuit, et est composée de 25 épisodes et d'un Gaiden

GARO
Série TV 1 diffusée d'Octobre 2005 à Mars 2006
25 épisodes + 1 Gaiden

DVD-Box sortie en Octobre 2010 à 15 000 Yens comprenant les 25 épisodes de la série + le Gaiden, répartis sur 6 DVD

GARO TV-Special : Byakuya no Majû
(牙狼 スペシャル ~白夜の魔獣~, La bête démoniaque de la nuit blanche)
TV-Special en 2 parties diffusé en Décembre 2006
100 minutes / 105 minutes (version longue)
DVD
http://www.bandaivisual.co.jp/garo/cast.html 

DVD sorti en Octobre 2010 à 1900 Yens, comprenant la version longue

GARO : Red Requiem
Film 1 sorti en salle le 30 Octobre 2010
3D & 2D
97 minutes
DVD / Blu-ray sortis en Août 2011
http://garo-project.jp/REDREQUIEM/index.html

GARO : Red Requiem - Complete Box à 13 000 Yens, regroupant le Blu-ray 3D, le Blu-ray 2D, le DVD, et un DVD bonus de 120 minutes. La boîte est accompagnée d'un recueil de storyboards (150 pages) et d'un Data Book (48 pages)

KIBA : Ankoku Kishi Gaiden
(呀 ~暗黒騎士鎧伝~, Légende de l'armure du sombre chevalier)
Original Video spin-off sorti le 7 Septembre 2011
46 minutes
DVD / Blu-ray
http://garo-project.jp/KIBA/


GARO : MAKAISENKI
Série TV 2 diffusée d'Octobre 2011 à Mars 2012
25 épisodes
576 minutes
DVD / Blu-ray
http://garo-project.jp/MAKAISENKI/index.html

Garo : Makaisenki - Complete BD Box sortie en Mars 2013 à 37 000 Yens, comprenant les 25 épisodes, une bande originale, 200 minutes de bonus et un livret de 32 pages
 
GARO : Sôkoku no Maryû
(牙狼 ~蒼哭ノ魔竜~, Le dragon démoniaque aux sanglots bleus)
Film 2 sorti en salle le 2 Février 2013
96 minutes
http://garo-project.jp/SOUKOKU/


GARO : Yami wo terasu mono
(牙狼 ~闇を照らす者~, Celui qui illumine les ténèbres)
Série TV 3 diffusée depuis le 5 Avril 2013
http://garo-project.jp/TV3


GARO Gaiden : Tôgen no Fue
(牙狼外伝 桃幻の笛, Le sifflet de la pêche fantôme)
Film 3 prévu pour Juillet 2013
http://garo-project.jp/TOUGEN/